طباعة طباعة




carte des Ports Algériens

Port de pêche et la plaisance MARSA BEN M’HIDI

Le sous Secteur maritime, et notamment les infrastructures maritimes et portuaires, constituent le plus grand défi et la préoccupation majeure du Ministère des Travaux Publics.

Sa place dans l’économie

95 % du commerce extérieur transite par voie maritime.

Et principalement

98 % en matière d’hydrocarbures.

ATTRIBUTIONS ET COMPETANCES DE LA DIRECTION DES INFRASTRUCTURES MARITIMES

– Conception et réalisation des infrastructures maritimes et portuaires;
– Maintenance des infrastructures portuaires;
– Réalisation, maintenance et exploitation des établissements de signalisation maritime (feux de ports, feux de jalonnement, phares…);

Port d’ORAN Port de pêche et de plaissance de TIGZIRT
PATRIMOINE DES INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES
L’Algérie dispose d’un littoral long de plus de 1280 Km, et d’une infrastructure portuaire comprenant quarante six (45) ports en service, dont :

  • 11 ports de commerce mixtes (commerce, pêche et hydrocarbures) ;
  • 02 ports spécialisés en hydrocarbures (Skikda Est et Béthioua) ;
  • 31 ports et abri de pêche dont six à l’intérieur des ports de commerce ;
  • 01 port de plaisance à Sidi Fredj.
  • 200 feux de signalisation maritime ;
  • ouvrages de défense côtiers.
PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES INFRASTRUCTURES PORTUAIRES

Abri de pêche de HONAINE TLEMCEN

Principales caractéristiques des infrastructures portuaires

  • Plus de 53 Km de jetées ;
  • Plus de 59 Km de quais plus appontements ;
  • Plus de 1 500 Ha de surface de plan d’eau ;
  • Plus de 790 Ha de terre-pleins ;
  • 31 appontements pétroliers et gaziers.